Clotilde Ripoull, conseillère municipale d’opposition de Perpignan communique :

« Perpignan : Stop à la chasse aux stationnements !

Plus de douze places supprimées dans la rue du Castillet, plusieurs dizaines enlevées boulevard Aristide Briand, cours Lassus, avenue de la Gare, chemin de la Passio Vella derrière l’Université, boulevard Clémenceau…

C’est devenu systématique : à chaque réaménagement d’une rue ou d’une avenue, la
mairie détruit des places de stationnements au détriment des habitants et fait fuir les clients des commerces.

Ne parlons pas des parcs relais qui sont toujours à l’étude ! Monsieur Pujol est devenu l’Attila du stationnement.

Rendre attractive Perpignan, le Centre et ses quartiers passe par la création de places nouvelles, surtout pas leur suppression. Je travaillerai à ce que tout réaménagement maintienne et crée, dès que c’est possible, des stationnements nouveaux ».