Christian Bourquin (Divers gauche), président de la Région Languedoc-Roussillon et 4ème vice président du conseil général des Pyrénées-Orientales, vient de mettre en ligne sur son blog les raisons de sa candidature, en septembre prochain, devant les quelque 1 300 grands électeurs, dans le cadre du renouvellement des deux postes de sénateurs des P-O.
– « Cette décision, écrit-il notamment, ne correspond pas à une nouvelle étape dans ma carrière mais á une suite logique de mon parcours. En visant le Sénat, je vise plus haut pour voir plus loin. Dans l’espace comme dans le temps, avec pour seul objectif de positionner le territoire que je défends encore plus fortement. Une fois encore, je parle des Pyrénées-Orientales mais aussi de la région Languedoc-Roussillon toute entière. Alors que les élections qui se profilent sont lourdes d’enjeux, il y a urgence á défendre à Paris la voix des collectivités. En tant qu’ancien président du conseil général, en tant qu’actuel président de Région, je pense pouvoir faire valoir mon expérience. Et je j’entends pas faire de la figuration au Sénat ! (…). Être sénateur et président de Région ? C’est tout à fait complémentaire. Que ce soit au conseil général 66, dans des instances comme le PNR des Pyrénées-Catalanes (64 communes), le syndicat mixte Canigou Grand Site (37 communes), le syndicat mixte pour la protection et la gestion des nappes (120 communes), ou sur des projets comme le futur parc marin des P-O, je pense avoir fait la démonstration de ma capacité à rassembler au-delà des étiquettes partisanes et au nom de l’intérêt général. Un vote n’est jamais acquis d’avance mais je sais pouvoir compter sur certaines voix de droite, comme le laisse d’ailleurs entendre mon ami René Marquès (…). Ce travail d’écoute, de proximité et de collégialité, je le poursuis depuis que je suis à la Région, et je suis ouvert à tous ceux qui veulent œuvrer dans le même sens. Je tiens d’ailleurs à le souligner : la seule étiquette avec laquelle j’entends partir aux sénatoriales, c’est celle de président de Région (…) ».