Il y a quelques jours (début décembre plus exactement), M. Jean-Louis De Noëll, ex-secrétaire départemental de l’extrême-droite roussillonnaise, inspirait le blog d’une camarade en décrivant une scène historique : « Il est dimanche, 15h, Mme et M. Jean-Paul Alduy, Mme et M. Romain Grau, avec leurs enfants respectifs, se rendent les bras chargés de fleurs et de présents à un déjeuner dominical, avenue Général de Gaulle (…) », à Perpignan.

Sur un ton assez délétère, le blog citait le nom du couple chez lequel les Alduy et les Grau allaient sonner à la porte…

Il faut dire que l’ancien patron de l’extrême-droite départementale est bien placé pour décrire la scène, puisqu’il habite en famille juste en face, dans l’immeuble qui s’élève aujourd’hui sur l’emplacement d’un site occupé autrefois par la milice et la Gestapo…

Habitants de l’avenue Général de Gaulle : gare à vous ! Attention, choisissez bien vos invités, des fois que…

Mais on vous rassure :  M. Jean-Louis De Noëll  n’a aucun lien de parenté avec le plus célèbre des grands-pères, extrêmement sympathique, lui !