Avec le « départ » de Marie Costa à la tête des Affaires culturelles de la Ville de Perpignan, c’est une grande page de la vie municipale qui est tournée.

Pour une partie de l’Opposition municipale, qui ne croit pas du tout à la version officielle avancée – une réorganisation du service qui serait imposée entre autre par la programmation et les partenariats du Théâtre de L’Archipel « Marie Costa fait les frais du transfert raté des Archives et du dysfonctionnement qui a suivi (…). Il faut oser le dire et arrêter de nous raconter des salades pour nous mener en bateau, pour noyer le poisson, afin d’obscurcir volontairement ce qui est une affaire embarrassante ».