Ce vendredi matin, un élu de l’Agglo de Perpignan (PMCA/ Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), qui participait dans les rangs du public, en tant que simple auditeur, à la conférence hebdomadaire des maires de PMCA présidée par l’ancien sénateur des P-O et toujours 1er adjoint de la Ville de Perpignan, Jean-Paul Alduy (UDI), a été prié de quitter les lieux sur les champs, par un cerbère au féminin de près de 1,80m qui lui a dit : « Monsieur, je regrette votre place n’est pas ici en ce moment, cette séance doit se dérouler à huis clos et elle est réservée aux maires et vice-présidents de l’Agglo. Vous n’avez donc pas le droit d’y assister ».

L’auditeur insiste. Vainement : « Mais madame, je suis un élu de l’Agglo ! Ce matin ils vont discuter du Débat d’orientation budgétaire (DOB), j’ai bien le droit de savoir ce qu’il en retourne, puisque après je serais amené à voter ce DOB ».

Rien n’y a fait. La gardienne du Temple s’est appuyé sur les ordres de ses supérieurs : « Vous devez partir ».

L’élu de l’Agglo a dû s’exécuter. Non sans rechigner : « C’est un comble ! Qu’est-ce que c’est que cette démocratie à la sauce locale ? Puisqu’il en est ainsi, le moment venu je voterai contre… Car c’est évident que l’on nous cache des choses ! ».

Au fait, l’élu de l’Agglo PMCA dont il est ici question, et qui lui ne se cache pas, c’est Jean-Louis Bourdarios, adjoint au maire UMP de Saint-Laurent-de-la-Salanque.