« Nous sommes révulsés par le lâche attentat terroriste perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.

Le bilan de cet acte de barbarie infâme est lourd et toute notre compassion va aux familles des victimes qui perdent brutalement un proche – journaliste ou policier – dans des conditions épouvantables.

Combien de temps encore allons-nous laisser le terrorisme et le totalitarisme bafouer nos valeurs et imposer leurs lois ? Combien de victimes faudra-t-il encore pour que nous réagissions avec une fermeté sans précédent ? Nous ne devons pas céder au terrorisme et personne ne nous empêchera de continuer à vivre. Donnons enfin aux forces de l’ordre et à la justice les moyens d’agir pour affirmer nos valeurs et notre culture, pour défendre notre République, notre démocratie et nos libertés.

L’heure est à l’unité nationale, mais elle n’est certainement plus au laxisme ni à l’angélisme. »