« Pour Aliot, tout baigne quand ça saigne ! »

Ménouar Benfodda, colistier du député-candidat Jacques Cresta (PS), communique :

« Ce jeudi matin (NDLR, hier), un centre social a été incendié sans que l’on sache pour autant qui en est l’auteur. Plusieurs caméras de surveillance encerclent le bâtiment. Jean-Marc Pujol devra nous démontrer l’efficacité a posteriori de ce dispositif sensé améliorer la sécurité des Perpignanais. Il est déplorable de constater qu’une infrastructure destinée à améliorer la cohésion sociale dans les quartiers populaires ait ainsi été entièrement ravagée par les flammes. Louis Aliot fait mine de le regretter pour surenchérir sur son thème de campagne privilégié : du pain béni ! Quand on en arrive à s’en prendre à ce symbole du vivre-ensemble que la droite locale n’a jamais vraiment voulu réaliser, en entretenant un clientélisme communautarisé dont on attribue la paternité à Jean-Paul Alduy, l’échec de l’équipe sortante est cuisant. Les habitants des quartiers de Perpignan ont longtemps fais les frais d’une rivalité entre la ville et le département. Il en va de la responsabilité de la « liste des forces de gauche et citoyenne » d’y mettre un terme une fois la municipalité conquise par Jacques Cresta, pour une politique de la ville plus cohérente et cohésive ».