– « Le front républicain ne doit pas servir à faire élire la médiocrité, nous en avons assez actuellement !

Ce qui est formidable dans la liste des binômes UMP/UDI est que tous les pressentis à l’investiture ou presque, ont été confirmés et officialisés.

Je crois savoir que la seule difficulté, pour ces deux formations dites républicaines de droite et du centre, était surtout de trouver des suppléants aux binômes.

C’est normal, la haute qualité des candidatures y était pour quelque chose !!!

Qu’est-ce qu’ils ont fait du cumul des mandats ?

Quelle est la place de la moralisation de la vie publique dans ces investitures ?

Que penser de ces investitures et du processus de validation pris en otage par une bande de maires sans scrupule.

Que dire de la dernière déclaration, si explicite, du député Fernand Sire sur les investitures, restée sans réponse ?

Jusqu’à quand les partis dits républicains, qui prétendent défendre la démocratie et ses valeurs, ne sont pas eux-mêmes démocratiques ?

Tout est normal et encore normal dans cette banalisation des volontés individuelles anti-démocratiques.

Je constate aussi, avec regret, avec déception, mais sans être choqué ni surpris, que la diversité est encore une fois absente dans les listes UMP/UDI.

C’est toujours normal, parce que la diversité doit être réservée pour faire barrage à l’extrême droite comme elle s’était manifestée dernièrement, avec courage, dignité et honneur lors des dernières municipales.

Est-ce de l’ironie ?

je ne connais, hélas, un autre moyen que l’humour pour déplorer, sans se rendre malade, la misère politique de notre département et l’incapacité de ses dirigeants à se conformer à la démocratie et à ses principes tant souhaitées et exigées par nos concitoyens.

Pendant très longtemps et jusqu’aux dernières élections municipales, nous avons été nombreux, très nombreux, à nous battre avec le coeur pour nos territoires et refuser ce cauchemar, cette honte de voir un jour l’extrême droite arriver à la tête de nos collectivités.

Pendant qu’on se battait contre l’extrême droite, le peuple dans son immense générosité et sa tolérance a laissé passer des médiocrités, des incapables, des candidats sans projets et sans idées et beaucoup d’élus sous étiquette républicaine ont profité de nos nobles combats pour se faire élire et trahir quelques temps plus tard les promesses données aux électeurs.

Je suis hostile à l’extrême droite et je continue de l’être, mais je dis en même temps en mon âme et conscience que « Non au FN » n’est pas un projet et ne doit pas permettre à un candidat républicain, s’il est médiocre, d’arriver au pouvoir.

Je dis aussi à tous mes amis et ceux qui se reconnaitront dans mon combat pour la démocratie, le mérite et l’équité, de ne pas avoir honte si l’extrême droite sortirait vainqueur lors des prochaines élections.

Ce n’est pas aux citoyens d’avoir honte, mais bien à ces faiseurs de listes et ces décideurs d’investiture qui devraient avoir honte et qui devraient assumer leur responsabilité devant nous.

Je dis à tous les candidats républicains, ne comptez plus sur les petits gens aux grandes âmes de nos quartiers populaires pour vous sauver.

Le front républicain ne doit pas servir à faire élire la médiocrité, nous en avons assez actuellement ! ».