Sébastien MéNARD, secrétaire départemental du mouvement Debout La France des Pyrénées-Orientales, nous communique…

 

« Ouf ! Enfin un peu d’Oxygène ! Depuis des mois on nous enfermait dans un casting à vomir : Le Pen, Sarkozy, Hollande, Juppé, Bayrou, Mélenchon, et même Dupont-Aignan, Philippe Poutou et Nathalie Artaud ! Tous des plats recuits, resservis, reconditionnés ! » 


Voilà les mots de Jean-Paul ALDUY sur son blog, dans un billet de soutien à Emmanuel MACRON. 


N’est-ce pas drôle de la part d’un homme politique qui a squatté la place de la Loge  (siège de la mairie de Perpignan, NDLR) et la Présidence de l’Agglo pendant plus de 20 ans et qui a transmis, de façon peu démocratique, son mandat de maire à son adjoint de l’époque ? 


M. ALDUY trouve-t-il que la trahison de MACRON sur le dossier d’Alstom soit une bouffée d’oxygène pour la politique ? M. ALDUY trouve-t-il que la multiplication des offres de bus « low cost » ou que la Loi Travail soient des bouffées d’oxygène pour l’économie française ? 


M. MACRON c’est quatre ans de fonction publique, quatre ans dans le secteur bancaire et 4 ans de politique. On attend mieux d’un candidat à la Présidentielle. On attend quelqu’un qui s’intéresse vraiment à la vie des français, qui la connaît, qui la côtoie au quotidien et pas d’un nouvel oligarque qui veut diriger le pays avec ses amis banquiers ou du MEDEF. 


Nicolas DUPONT-AIGNAN est le maire d’une petite ville de banlieue qu’il a récupéré à deux doigts de la mise sous tutelle, il l’a désendettée et s’est entouré de personnes ancrées dans la vie réelle ! Il est le meilleur candidat pour sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve ».