Suite aux résultats des élections sénatoriales du dimanche 25 septembre 2011, les règlements de comptes – entre pro-Alduy, battu, et pro-Calvet, élu – seraient-ils désormais de mise au sein du fonctionnement de l’agglo PMCA (Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération) ? Nous, nous ne le croyons pas, mais pourtant force est de constater que…
Ce lundi 26 septembre 2011, en début de soirée, se tenait un Conseil d’agglo à Perpignan, qui avait entre autres formalités à entériner l’élection des deux vice-présidents représentant la commune du Barcarès, suite aux élections municipales partielles qui s’y sont déroulées le 28 août dernier.
Alain Ferrand, maire du Barcarès, a obtenu 74 voix (sur 127 votants), pour occuper désormais le poste de 2ème vice-président de l’agglo PMCA – derrière Jean-Paul Alduy (Parti radical), ex-sénateur, président, et Bernard Dupont (UMP), 1er vice-président, maire de Canet-en-Roussillon – tandis que Pierre Sala, adjoint d’Alain Ferrand à la Ville du Barcarès, obtenait, lui, 101 voix (sur 127 votants), pour s’installer à la 41ème vice-présidence de l’agglo PMCA. Il y a eu 14 bulletins blanc et, pour l’anecdote, le nom des élus du Barcarès ont été rayés à 39 reprises… Mais comme il suffisait de franchir la barre fatidique des 64 voix pour être élus : Alain Ferrand et Pierre Sala sont les deux nouveaux vice-présidents de l’agglo PMCA parmi une grosse quarantaine.
Selon des conseillers communautaires perpignanais, le climat était « particulièrement tendu » pour ce premier Conseil d’agglo avec un président amputé de son mandat de parlementaire, et dont certaines absences – comme celle de la députée-maire de Villeneuve-de-la-Raho, Jacqueline Irles (UMP)… qui la veille fêtait au Soler la victoire de François Calvet (UMP) qui a enlevé le fauteuil de sénateur à Jean-Paul Alduy… – ont été très remarquées. Et notées ! Comme le fait que Jean-Paul Alduy aurait refusé de serrer la main au maire de Rivesaltes, André Bascou. Ambiance, ambiance !