(Communiqué)

 

 

« A travers notre militante L. Pierronne, nous avons assisté à la rencontre de quartier, organisée jeudi soir par la mairie de Perpignan. Ces réunions ont le mérite d’exister, même si c’est axé sur le bilan actuel du maire et pas assez centré sur le secteur en question

 

Autre regret, la faible représentation des habitants de Saint-Matthieu ; la plupart des personnes présentes venaient d’ailleurs et étaient acquises à l’équipe municipale en place.
Les questions posées sur l’avenir des places « Templiers et la cativa » ont eu droit à des réponses floues.
La précédente mandature avait tenté de « désenclaver » ce quartier historique, mais avec un bilan mitigé. Certes les deux grandes places aèrent les rues,  mais elles sont à l’abandon.
La résidence étudiante est une verrue architecturale, qui dénature l’ensemble de l’environnement et sert surtout de « bunker » aux étudiants.
Les seuls lieux de culture sont  le Centre de Documentation des Français d’Algérie et le Théâtre de la Complicité, manquent cruellement de communication.
Alors nous demandons que ces deux grandes places centrales soient enfin utilisées et réappropriées par les habitants.
Nous proposons une aire de jeux et un marché « éphémère ou pérenne » de producteurs  pour désenclaver Saint-Matthieu et redonner une image positive.
Les devantures de certaines habitations rappellent le passé commerçant du quartier ».