Photo ci-dessus : Chantal Gombert, présidente du Comité de Suivi et d’Evaluation (CSE)/ Agenda 21.
Présidente du Conseil de Suivi et d’évaluation (CSE) sur le Développement Durable, Chantal Gombert a remis très officiellement cette semaine le second cahier à l’ensemble des élus de PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération).
« Il me revient, a exprimé Chantal Gombert, le soin de vous présenter le second cahier du CSE, travail collectif rendu à l’issu de nos réflexions après le Grenelle 2015 ,celui de l’Agenda 21″
Deux versions sont proposées : l’une papier, sous forme d’un livret en format à l’italienne (en papier recyclé), et l’autre sous une forme numérisé en clé USB.
Et la présidente du CSE s’adressant aux élus de l’Agglo PMCA de poursuivre : « Notre objectif est atteint, puisque nous rendons notre copie en temps et en heure, tel que vous nous l’aviez demandé ».
Les membres du CSE sont partie prenante de l’Agenda 21/ Archipel Durable, puisqu’ils sont au même titre que les communes, la partie citoyenne de l’Agenda 21 (pour mémoire fin décembre 2013 , PMCA a été reconnu au niveau national « Agenda 21 local France »).
La présidente du CSE a fait une présentation originale et insolite, car vivante et réactive, pendant laquelle les sept rapporteurs ont pu s’expliquer et développer leurs sujets thématiques .
Chantal Gombert a rappelé : « Les femmes et les hommes qui forment ce Conseil, sont tous issus de la société civile, et je tiens à le souligner ici, tous bénévoles !, c’est un groupe indépendant sans esprit partisan, mais avec un regard critique  sur vos propositions de l’Agenda 21… J’ai coutume à dire : ni censeur , ni chambre d’enregistrement … ».
Cette démarche participative est reconnue et elle est nouvelle dans l’hexagone sous cette forme : « Il nous a été laissé carte blanche, loin sans faut d’être une courroie de transmission, d’ailleurs la composition du CSE en est l’illustration : d’horizons divers, des femmes et des hommes de générations différentes, scientifiques avérés, chefs d’entreprises, architectes urbanistes, enseignants, médecins, responsables d’associations citoyennes, ou même simple représentant de la société civile… toutes et tous ont contribué à l’élaboration depuis près de deux ans à de ce second cahier qui regroupent 66 préconisations citoyennes ».
Les rapporteurs qui se sont succédé à la tribune sont : Catherine Menvielle (écocitoyenneté) ; Jacques Douay (biodiversité) ; Nathalie Mazet (énergie) ; Serge Pioli (mobilité durable) ; Gérard Hugues (Mieux vivre ensemble) ; Jean-Luc Caignaert (valorisation des déchets et Henry Got (eau).
En conclusion, a martelé la présidente du CSE, « l’idée phare, notre leitmotiv est que chacun d’entre nous développe une attitude éco citoyenne, pour que le habitants deviennent acteurs de leur territoire, alors mesdames, messieurs les élus les citoyens de PMCA ont besoin que vous montriez l’exemple !car j’ai l’intime conviction que nous vivons un  changement de conscience collective ,en dehors des politiques partisanes ! Oeuvrons ensemble pour le développement durable (…). Notre souhait en ce début d’année 2014 : que nos 66 préconisations soient intégralement reprises par vous ! ».