C’est fait : il y aura bien 3 métropoles, le 1er janvier prochain, dans la future Grande Région à partir de la fusion Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées : Toulouse, Montpellier… et Perpignan !

Jean-Marc Pujol (Les Républicains/ LR), maire de Perpignan, Président de la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée (l’Agglo), l’a annoncé très officiellement, ce lundi 6 juillet 2015, en soirée, depuis l’Amphithéâtre de l’Hôtel de l’Agglo, boulevard Saint-Assiscle à Perpignan, devant quelque 200 décideurs roussillonnais réunis pour le lancement de Pyrénées Méditerranée Crowdfunding, sous la tutelle de Laurent Gauze, président de l’Agence de Développement Economique (ADE), vice-président de l’Agglo délégué à l’Action Economique, et en présence, s’il vous plait, de : Bernard Fourcade, président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie Languedoc-Roussillon (CRCI-LR), Jean-Pierre Navarro, président de la CCI de la CCI de Perpignan et des P-O, Alexis Melidonis, président de l’UPE’66, Stéphanie Savel et Thierry Merquiol, respectivement présidente et  cofondateur de WiSEED (une communauté forte de près de 50 000 membres à l’échelle de la future grande région – des investisseurs particuliers, des entrepreneurs passionnés, des partenaires impliqués… Qui permet la création aujourd’hui de la plateforme Pyrénées Méditerranée Crowdfunding).

Pour le passage d’Agglo en Communauté Urbaine, il fallait, au minimum, que 19 des conseils municipaux des 36 communes de Perpignan Méditerranée approuvent une nouvelle charte mettant noir sur blanc notamment les futures compétences et interventions de la nouvelle collectivité territoriale voulue par Jean-Marc Pujol. Ce dernier aura mis une année à peine à relever le défi et à réussir son pari. Selon son entourage, au final ce sont 23 à 25 communes qui pourraient voter « Oui » à cette transformation. Mais, d’ores et déjà, « le succès est au rendez-vous », a savouré le maire de Perpignan, ne cachant pas sa joie devant ses amis politiques présents ce soir dans l’Amphithéâtre de l’Hôtel de l’Agglo, dont lé sénateur-maire du Soler, François Calvet (LR), également 1er vice-président de l’Agglo, l’ancien député et toujours maire de Pollestres, Daniel Mach (LR), le maire de Saint-Estève et conseiller départemental, Robert Vila (LR), le maire de Baixas et vice-président de l’Agglo en charge de la Viticulture et de l’Agriculture, Gilles Foxonet (LR), le maire de Pézilla-la-Rivière, Jean-Paul Billes, le 1er adjoint de la Ville de Perpignan et conseiller départemental, Romain Grau (UDI)…

De nombreuses communes ont même adhéré à l’unanimité lors du vote pour ce passage d’Agglo en Communauté Urbaine (CU), à l’instar de Perpignan, Pollestres…