Jean-Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan, président ; François Calvet (UMP), maire de Le Soler et sénateur des P-O, 1er vice-président ; Bernard Dupont (UMP), maire de Canet-en-Rousssillon, 2ème vice-président ; Robert Vila (UMP), maire de Saint-Estève, 3ème vice-président ; André Bascou, maire de Rivesaltes, 4ème vice-président…

…et Francis Clique (Canet/ UMP), 12ème vice-président ; M. Dominique Schemla (Perpignan/ UDI), 13ème vice-président ; Laurent Gauze (Perpignan/ Sans Etiquette), 14ème vice-président ; Annabelle Brunet (Nouveau Centre/ Perpignan), 15ème vice-présidente.

C’est ainsi que devrait être attribuées, ce lundi 14 avril 2014, à partir de 9h, les 15 vice-présidences au sein de l’Agglo de Perpignan, PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération).

Mais il y a un « hic », et vous l’aurez compris à la lecture de l’ordre annoncé : entre la 4ème et la 12ème vice-présidence, deux postes resteraient à pourvoir : ceux d’Alain Ferrand (UMP), sulfureux maire de Le Barcarès, et de Jean-Claude Torrens (UMP), maire de Saint-Nazaire et conseiller général (canton de Canet-en-Roussillon).

Aux dernières nouvelles ce dernier, Directeur de la structure territoriale du Réart, ne pourrait pas prétendre à une vice-présidence au sein de PMCA dans la mesure où cette collectivité finance le Réart. Du coup, la menace d’un conflit d’intérêt planerait au-dessus de la tête de Jean-Claude Torrens, si…

Pour ce qui est du maire du Barcarès, on ne va pas revenir sur l’inventaire de son patrimoine judiciaire, sachant que là c’est la stricte application du point N°7 de la Charte Anticor qui empêche le prochain président de PMCA de tendre une vice-présidence de l’Agglo à Alain Ferrand. Ce dernier sait depuis vendredi matin, lors d’une réunion des maires UMP de l’Agglo de Perpignan, qu’il ne sera pas vice-président de PMCA ; il aurait d’ailleurs dans la foulé poussé un sacré coup de gueule, menaçant carrément de faire sortir sa commune de l’Agglo… « Bon vent ! », lui aurait rétorqué un autre élu. Ambiance-ambiance !…

Selon nos contributeurs, trois candidats seraient en piste pour tenter de s’imposer dans l’une des deux vice-présidences qui restent donc à attribuer : Alain Got (UDI), maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque ; Jean-Paul Batlle, maire de Bompas ; Jean-Paul Billès, maire de Pézilla-la-Rivière.

A suivre.