« Le député PS, Jacques Cresta, non content d’avoir servi sur un plateau, la mairie et l’Agglomération de Perpignan à Jean-Marc Pujol. s’en prend maintenant à Louis Aliot !

Monsieur Cresta, vous êtes en tel décalage avec le terrain, que vous ne savez même pas que la majorité des maires des communes, de taille moyenne ou petite, se sont déclarés favorables à cette future Communauté Urbaine !
Mais enfin, Monsieur Cresta…. Qui nous oblige, nous élus des communes de l’Agglo Perpignan Méditerranée, à basculer en « Communauté Urbaine », si ce n’est le gouvernement de votre ami, le premier ministre Manuel Valls ?
Le groupe « Perpignan Ensemble » comme Louis Aliot l’a déclaré en séance, était par principe opposé à la création de la Communauté Urbaine, dispositif qui rajoute par là même, une couche supplémentaire au millefeuille administratif !
Si vous aviez été bien renseigné, Monsieur le député, vous auriez su que seuls les élus FN-RBM ont exigé des garanties et qu’ils ont même déposé un amendement (Amendement demandant des garanties sur les libertés et les droits des petites communes) !

Aucun élu de gauche n’est intervenu en leur faveur !

Grâce à Louis Aliot, les maires de chaque commune disposeront d’un droit de veto, lors de chaque vote dans les futures conseils d’Agglomération ! ».