Jean Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan communique :

« Le ministre de l’Intérieur veut interdire les spectacles et réunions publiques de Dieudonné.

Ce sinistre personnage raciste et antisémite n’avait pas manqué de m’insulter et ses sbires de me menacer de mort parce ce que j’avais refusé qu’il fasse son spectacle malsain à Perpignan.

Le tribunal de Montpellier saisi par Dieudonné, pour casser mon arrêté d’interdiction, lui avait enjoint, dans ses attendus, de ne pas chanter la chanson antisémite qui fait le régal de ses admirateurs.

Bien sûr, il n’avait en rien respecté cette décision mais l’Etat n’avait pas jugé utile de le poursuivre ni de le faire quand il s’est attaqué au maire de Perpignan en me souhaitant un « cancer généralisé » avant la fin du mois.

Aujourd’hui, Monsieur Valls se réveille, tant mieux. Mais il faut nous interroger aussi quand M. Philippot du Front National considère qu’interdire les propos racistes et antisémites de M. Dieudonné, c’est s’attaquer à la liberté d’expression.

Racistes et antisémites de tous partis parlant de liberté d’expression cela ressemble fort à un poseur de bombes regrettant qu’elles explosent ».