Décidément, la démission de l’UMP d’Alexandre Bolo, ancien collaborateur de cabinet (pendant à peine un court semestre !) d’ Alain Ferrand (UMP), maire de Le Barcarès, n’a pas fini de faire couler de l’encre…

Aujourd’hui, c’est Mohamed Bellebou, colistier de Me Louis Aliot (FN) dans l’équipe de Perpignan Ensemble, qui monte au créneau pour fustiger des propos tenus ici dans nos colonnes, hier, par Fouzi Bouhadi (UMP), conseiller municipal de Perpignan.

« Dans son  commentaire plein de flagornerie pour le maire désigné de Perpignan, le soldat Bouhadi s’en prend une fois de plus à Louis Aliot et par la même occasion à Alexandre  Bolo.

Monsieur Bouhadi,

Vos propos sont d’une bassesse hors du commun !

Vous évoquez  des soi-disant attaches parisiennes : La ville de Paris fait-elle  encore partie de ce pays ? Est-il honteux de venir de la capitale ?

Durant tout l’été  Louis Aliot a été attaqué par vos pétards mouillés.

Monsieur, personne ne vous incrimine au sujet de vos racines. Sachez respecter celles des autres. D’ailleurs, monsieur,  dans ce pays dont Paris est toujours la capitale peu de citoyens peuvent aujourd’hui  jurer des leurs !

Si vous pouviez changer de registre, le débat serait plus serein et plus sain.

Quant à la composition de la liste de Louis Aliot, soyez rassuré tout va bien. En place depuis bien longtemps elle est déjà à l’œuvre ne vous déplaise. La composition de la liste de vos amis et alliés est de toute évidence beaucoup plus complexe. Vos difficultés  justifient  probablement votre zèle.

Sachez, monsieur, que chacune de vos interventions nous rend  un énorme service. Elles reflètent parfaitement votre côté sectaire.

Nous sommes impatients de connaitre la suite des élucubrations et nous vous le confirmons le peuple de Perpignan saura, au mois de mars, reconnaitre les siens ».