Suite à la réaction de Jordi Vera concernant la nomination de Esteve Valls à la Direction de la Casa de la Generalitat de Perpignan, les jeunes d’UC communiquent :

 

 

Valérie Ripoll, responsable des Jeunes au sein d’Unitat Catalana

« Selon Jordi Vera : « Le profil préfiguré de la personne citée ne répond pas à la volonté de travail dans la transparence, le partenariat  et la confiance que nécessite la fonction ».

M Vera, est-il le mieux placé pour parler de transparence ? 

En tant qu’ancienne membre du Parti CDC Nord, ancienne conseillère nationale, la responsable des jeunes d’UC est bien placée pour dire qu’en matière de transparence et de confiance, le profil de M. Vera ne répond pas à l’enseigne de son parti, à savoir « Démocratique ». En effet, ce terme s’arrête à la porte du parti. 

Les jeunes d’UC, par la voix de leur présidente Valérie Ripoll, revendiquent le travail démocratique et la lutte contre tout conflit d’intérêt et contre tout clientélisme. Chose totalement incomprise par J. Vera et la fédération Nord Catalane du Parti barcelonais.

La réaction de M. Vera montre bien que ce dernier confond le parti CDC avec l’institution gouvernementale. En effet, les membres du gouvernement Catalan sont en droit de recruter eux-mêmes leurs représentants et n’ont aucun compte à rendre à une antenne du parti sud catalan. La gestion de la Casa de la Generalitat de Perpignan par M. Vera, caché sous les actes de M. Gauby, donne de l’eau au moulin de ceux qui les accusent d’avoir recruté en fonction de l’appartenance ou non à ce dit parti (par exemple, le fait que la Casa de la Generalitat se soit séparé de quasi tous ses anciens employés au profit de membres de ce parti).

La nomination d’Esteve Valls à la direction de la Casa de la Generalitat au détriment de Joan Gauby, placé par Jordi Vera, ne fait que confirmer que CDC Nord fermera bientôt ses portes, puisqu’apparemment ces derniers ne semblent pas au courant de ce changement, ô combien important ».