Communiqué du Collectif pour une histoire franco algérienne non falsifiée

(AFPS,  Association des pieds-noirs progressistes, Asti, LDH, Mt de la paix, MRAP CGT, FSU, Solidaires, EELV, NPA, PCF, SURVIE)

« Le 3 juillet dernier, notre camarade Roger Hillel, répondait à une interview parue dans l’Indépendant concernant son livre nouvellement paru la «Triade Nostalgiérique ». En réponse, le 14 et 15 juillet, dans les colonnes du même journal paraissaient  deux articles, émanant essentiellement des Cercles algérianistes. Au nom de notre collectif, nous voulons exprimer notre stupéfaction et notre indignation face aux insultes que cette Association s’est permis de proférer publiquement par voie de presse contre notre camarade.

En effet, c’est par des arguments solidement étayés sur la base des travaux d’historiens que Roger Hillel a choisi d’aborder la question douloureuse de l’exil des pieds noirs à la fin de la guerre d’Algérie et sur l’instrumentalisation qui en est faite, en particulier à Perpignan, en la détournant vers une honteuse apologie de la colonisation  française (y compris 53 ans après la fin de cette sale guerre !). En guise de réponse,  il n’y a à longueur de colonnes qu’invectives, attaques personnelles, qualification de « hypocrisie, malhonnêteté, haine.. », mais bien sûr aucun argument de fond à lui opposer. Roger Hillel a donc décidé d’assigner en justice les auteurs de ces articles, en particulier Mme Simon Nicaise, présidente du Cercle algérianiste de Perpignan, représentante du Conseil d’administration du centre de documentation des français d’Algérie qui par ailleurs s’est prévalue de sa fonction d’adjointe de Monsieur Pujol, maire de Perpignan.

Notre collectif est totalement  solidaire de cette démarche, ces insultes sont aussi adressées à notre collectif et au combat que nous menons ensemble depuis dix ans contre l’entreprise active de mensonge et falsification de l’Histoire franco algérienne, dont toutes les étapes sont retracées dans ce livre. Quant à la haine, elle n’est certainement pas du côté de celles et ceux qui sont de tous les combats contre le racisme, la xénophobie, et  pour le rapprochement des peuples algérien et français mais bien du côté de celles et ceux qui attisent l’esprit de revanche, le chauvinisme, qui exploitent la douleur que porte en soi tout peuple condamné à l’exil, en oubliant les milliers de victimes dans le payscolonisé  et qui font sciemment des assassins de l’OAS des héros d’aujourd’hui ! ».

 

– Le Collectif animera à une conférence de presse sur ce sujet, le mercredi 9  septembre 2015, à 11h, à  la Bourse du travail (3ème étage), à Perpignan.