Mais où est donc passé Antoine André, l’actuel président du Pays Pyrénées-Méditerranée et ancien adjoint au maire d’Amélie-les-Bains-Palalda ? 

De source généralement bien informée – mais non autorisée -, il aurait récemment « disparu » du casting de cette structure, en tout cas nombre d’élus s’étonnent et s’inquiètent surtout de ne plus l’avoir croisé « depuis un certain temps »… Les lecteurs de Ouillade.eu se souviendront que qu’Antoine André, à cette fonction présidentielle intercommunale, avait été adoubé en vitesse par les quatre présidents des communautés de communes ici concernées, Michel Coste (Céret) et Antoine Parra (Argelès-sur-Mer) en tête, dans des conditions qualifiées de « pour le moins de détonantes » par d’autres élus, ces derniers n’ayant d’ailleurs pas hésité à dénoncer « une manoeuvre politique ». Alors, que ce passe-t-il au sein de la gouvernance dudit « Pays » ? Langue au pangolin.

Pour rappel : le Pays Pyrénées-Méditerranée s’étend sur cinquante-huit communes regroupées en quatre communautés de communes, dont la plus peuplée est de loin Argelès-sur-Mer avec un peu plus de 11 000 habitants. Il s’étire sur 1 150 km² pour une population totale d’environ 110 000 habitants.

Le Bureau, présidé par Antoine André, comprend 13 membres représentants actifs du Conseil de Développement : huit représentants issus du Collège des élus (dont les quatre présidents des communautés de communes + un délégué communautaire par communauté de communes) ; trois représentants issus du Collège socio-économique ; deux représentants issus du Collège socioprofessionnel, associatif, scientifique et culturel.

Les membres actuels de ce Bureau – outre donc le président Antoine André -, sont Antoine Parra (communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris/ Argelès-sur-Mer), Samuel Moli (CC-ACVI/ Saint-André), René Olive (Les Aspres/ Thuir), Hermeline Malherbe (Les Aspres/ Thuir), Claude Ferrer (Haut-Vallespir/ Prats-de-Mollo-La-Preste), Antoine Chrysostome (Haut-Vallespir), Michel Coste (Vallespir/ Céret), Guy Gatounes (Haut-Vallespir), Laurent Barreda (Chambre d’Agriculture du Roussillon), Emmanuelle Laffon (« Bienvenue à la ferme »), Jean-Pierre Navarro (CCI’66), Gilbert Critelli (ADMR) et Andrée Piriou (syndicat Force Ouvrière).

 

L.M.