5 000 à 7 000 personnes manifestaient à Perpignan, il y a environ deux mois, à l’appel de tous les partis et mouvements politiques indépendantistes et/ ou autonomistes – ainsi qu’étrangement du PS, des Républicains… et de Debout La France’ 66 – avec l’appui de tous les médias locaux (le journal L’Indépendant, la radio France Bleu Roussillon, la télévision régionale France 3 Pays Catalan…), contre le nom de la nouvelle Grande Région (née de la fusion entre les régions administratives Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées), présidée désormais par la députée socialiste Carole DELGA : « OCCITANIE/ Pyrénées-Méditerranée ». Sans oublier les initiatives de Jordi VERA, « Oui au Pays Catalan », et du duo Jean BECAT-Renée SOUM, « Recours Citoyen »

Samedi dernier, toujours dans les rues du chef-lieu roussillonnais, ils étaient écrit le journal d’ici L’Indépendant 600 dont de nombreux Catalans venus d’Espagne – mais il est vrai cette fois-ci qu’à l’appel de la mouvance indépendantiste (l’ERCN, Unitat Catalana, Convergence Démocratique de Catalogne…) – à dénoncer le Traité des Pyrénées, signé entre la France et l’Espagne, un certain 7 novembre 1659… et pour la défense de la langue catalane. Plus de trois siècles et demi, déjà, que l’Histoire est passée par là. Pour être plus précis, il faut souligner ici que le département des Pyrénées-Orientales compte aujourd’hui plus de 465 000 habitants. Ah, même la nostalgie n’est plus ce qu’elle était. Jusqu’à l’USAPerpignan qui, match après match, perd du terrain… Mais, surtout, ne mélangeons pas tout.

Seule consolation (et encore) et comble de l’ironie, en catalan comme en occitan « Nous voulons vivre au pays » s’écrit de la même façon : « Volem viure al pais » ! Et si c’était là le début du commencement d’un rapprochement ?

Dans un tout autre registre, un contributeur de Banyuls-sur-Mer nous a adressé l’extrait d’un article publié en juin 1985, dans le journal Le Monde, sous la plume du journaliste Bernard REVEL, juste avant la venue sous le soleil du Roussillon, du président de la République Française, François MITTERRAND… Edifiant !

Parmi les slogans en marche pour légender cette manifestation, on retiendra