C’est le jeudi 24 février 2011 que la fédération départementale du Parti Radical (PR) des Pyrénées-Orientales, proche de l’UMP, élira son nouveau président ainsi que la future équipe dirigeante.
Deux candidatures ont été déposées pour la présidence : Nathalie Beaufils, adjointe au maire UMP de Perpignan Jean-Marc Pujol, et Jean-Marc Palma.
D’autres personnalités locales se sont d’ores et déjà manifestées pour intégrer l’équipe dirigeante et occuper les postes clés du fonctionnement du secrétariat : Mme Chantal Gombert (coucou la revoilou !), Laurence Alduy (l’épouse du sénateur-président UMP de l’Agglo PMCA/ Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), Jean-François Fons, Romain Grau (déjà !), Yvan Grésèque, Fabrice Rallo… et même, nous assure-t-on, Jean-Jacques Vila (l’expert-comptable frère du maire de Saint-Estève).
Voilà là une (d)étonnante alliance qui ne manquera pas d’éblouir les binoclards. Car l’affiche, aussi prometteuse soit-elle, ressemble à une grande récré… quand la cloche sonne l’heure des vacances. C’est aussi vrai que c’est la période ! Mais là, reconnaissons-le, avec un tel casting, le « marchand de sable » a fait fort. Très, très fort ! D’autant qu’il a même convié sa maman, âgée de 86 ans et 11 mois (pile aujourd’hui), à quitter son Vallespir pour venir voter le jeudi 24 février 2011 à Perpignan… Vous le croyez, vous, ça ?