« Le Parti de Gauche 66 se félicite du très net succès du non à l’occasion du référendum organisé dimanche 5 juillet en Grèce.

Contre le déferlement d’une propagande indigne, c’est d’abord une victoire du gouvernement dirigé par Alexis Tsipras. Mais c’est surtout une victoire du peuple grec qui a récusé les politiques d’austérité que les oligarchies européennes veulent lui imposer en dépit de tout bon sens.

La solidarité à l’égard du peuple grec doit se poursuivre : comme lors de la victoire du non en 2005, les recalés du suffrage universel vont tenter de prendre leur revanche en dehors des urnes, dans les discussions de couloirs à Bruxelles et à Berlin. Plus que jamais nous appelons le peuple français à exprimer sa solidarité avec la Grèce. Plus que jamais nous appelons le Président de la République et le gouvernement français à soutenir enfin les revendications massivement exprimées par le peuple grec.

Les Grecs ont inventé la démocratie dans l’Antiquité.  2500 années plus tard, ils s’en sont servis dans l’intérêt de tous les peuples d’Europe. Mais le combat des peuples grec et européens contre les politiques d’austérité n’est pas terminé ! Pour cela, le PG 66 appelle à maintenir la mobilisation ».