Louis Aliot, vice-président du FN, conseiller régional des P-O.

Louis Aliot, vice-président du Front national (FN) et conseiller régional des P-O, communique :

« PARIS : L’humoriste Mathieu Madénian a été condamné mardi à 1.000 euros d’amende avec sursis pour injure publique envers le Front national pour avoir qualifié ses potentiels électeurs de « fils de pute » lors d’une émission sur la chaîne Direct 8.

> Les magistrats ont par ailleurs relevé que M. Madénian n’a nullement soutenu que le propos litigieux aurait été humoristique » et l’ont également condamné à verser 1.000 euros de dommages et intérêts au FN et 1.500 euros pour les frais de justice.

> Dans l’émission « Morandini! » du 26 septembre 2011, l’humoriste Mathieu Madénian, évoquant des sondages en vue de la présidentielle, avait déclaré que 18% d’intentions de vote pour le FN Front national signifiait « 18% de fils de pute en France ».

> Au départ, quelque 340 personnes s’étaient associées à l’action en justice du FN, mais il ne restait que 12 personnes parties civiles à l’audience du 3 décembre dernier, les autres n’ayant pas versé la consignation de 100 euros nécessaire pour poursuivre.

> Celles-ci ont été déclarées irrecevables par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, estimant que le vote étant secret, les sondages réalisés avant les élections anonymes, aucune de ces personnes « ne justifie qu’il serait de notoriété publique qu’elle est un adhérent, sympathisant ou électeur du Front national ».

> En revanche, ont estimé les juges, « déclarer que tous ceux qui ont l’intention de voter pour le Front national sont des +fils de pute+ signifie que ce parti ne récolte que les voix de +fils de pute+, ce qui est outrageant pour le parti lui-même ». M. Madénian a ainsi été jugé coupable d’injure publique envers l’association Front national.

> L’avocate de l’humoriste n’a pu préciser si son client entend ou non faire appel.

> Le conseil du FN, Me Wallerand de Saint-Just a quant à lui qualifié ce jugement de « grande victoire ».