(Communiqué)

 

 

-« Dimanche 13 septembre, j’ai participé au débat sur les enjeux du Sénat à l’heure du renouvellement sénatorial du 27 septembre prochain, dans le cadre de l’émission de France 3 intitulé « Dimanche en Politique » animée par la journaliste Anne-Sophie Mandrou.

J’ai pu débattre avec Gérard Delfau, ancien sénateur socialiste de l’Hérault, René Revol, maire La France Insoumise de Grabels et Emmanuel Negrier, chercheur au CNRS.

Mon intervention avait pour but de souligner le travail important et méconnu des sénateurs qui représentent les territoires et les élus.

Les textes, parfois déconnectés du terrain, arrivant de l’Assemblée Nationale sont retravaillés par le Sénat pour être remaniés.

Ce travail de fond permet ainsi un éclairage en adéquation avec les attentes des élus. Les sénatrices et les sénateurs sont des femmes et des hommes d’expérience nécessaires au bon fonctionnement démocratique de notre pays.

Ce système a pour but de modérer l’action de la chambre basse (Assemblée Nationale), élue au suffrage direct et qui représente le peuple, en soumettant toutes ses décisions à l’examen de la chambre haute (Sénat) élue au suffrage indirect et qui représente les collectivités et les départements.

Le Sénat permet aussi de contrôler l’exécutif. Cette fonction de contrôle peut également s’exercer par le biais d’enquêtes parlementaires. Pour exemple, comme souligné lors de l’émission, le travail de la commission d’enquête sur « l’Affaire Benella » largement salué ».

 

François Calvet, sénateur LR (Les Républicains) des Pyrénées-Orientales