Philippe ASSENS, de La France Insoumise, nous communique avec prière d’insérer :

« En dépit d’une indignation générale soulevée par les graves dysfonctionnements avérés lors des élections législatives concernant la distribution du matériel électoral officiel par l’État, peu ont en réalité engagé de recours devant le Conseil Constitutionnel pour faire respecter le droit des citoyens.

Ainsi, sur l’ensemble du territoire national, seulement 296 recours ont été déposés en bonne et due forme auprès du Conseil Constitutionnel. Dans les Pyrénées-Orientales, 8 recours ont ainsi été enregistrés dans les 4 circonscriptions concernées par cette incurie administrative, dont 7 déposés par des candidats et sympathisants de la France Insoumise.

Dans sa séance du 20 juillet 2017, le Conseil constitutionnel a examiné les requêtes et a décidé de rejeter 4 d’entre elles, dégageant ainsi automatiquement de toute invalidation les candidats élus sur les circonscriptions 2ème (Louis Aliot) et 4ème (Sébastien Cazenove). De ce fait, seule l’élection des députés Romain Grau (sur la 1ère) et Laurence Gayte (sur la 3ème) font encore aujourd’hui l’objet de requêtes d’invalidation en cours d’examen sur le fond par cette haute juridiction.

Les recours et leurs traitements sont visibles en ligne sur le site du conseil constitutionnel et les décisions seront publiées au Journal officiel de la République française.

Quels que soient les résultats finaux de ces démarches légitimes, les électeurs peuvent néanmoins dès à présent jauger qui, au-delà des grands discours incantatoires, est engagé sans relâche pour veiller au respect des droits élémentaires et des libertés individuelles ».