(Communiqué)
-« Suite à la décision du Conseil constitutionnel, rendu en mai dernier, selon laquelle l’enseignement par immersion serait anticonstitutionnel, le Journal officiel de l’Éducation nationale de l’État français a publié, ce jeudi 16 septembre, la nouvelle circulaire relative à l’enseignement des langues dites régionales.
La Bressola considère que ladite circulaire par le gouvernement français va dans le bon sens
puisqu’elle définit, pour la première fois, un cadre juridique d’application pour le système
d’enseignement immersif et confirme la volonté d’une démarche de dignification linguistique, tout
en trouvant une solution à la censure du Conseil constitutionnel. Toutefois, l’immersion est loin de
faire l’objet d’une véritable reconnaissance.
Depuis septembre, les différents réseaux associatifs d’enseignement par immersion linguistique,
membres du réseau Eskolim présidé par La Bressola, ainsi que des représentants des offices publics des langues ont participé au groupe de travail, sous l’égide du Premier Ministre, Monsieur Jean Castex, et du Ministre de l’Éducation Nationale, Monsieur Jean-Michel Blanquer, portant sur la proposition de circulaire relative à l’enseignement des langues régionales. Certains amendements proposés par le réseau Eskolim ont été validés et figurent ainsi dans la circulaire.
La Bressola a toujours la volonté de sauvegarder son modèle éducatif, sa liberté pédagogique et
continue d’œuvrer pour la pleine reconnaissance du catalan et de sa transmission à travers un
enseignement de qualité.
La Bressola tient à faire état du soutien du Premier Ministre aux langues dites régionales et apprécie la qualité du dialogue ayant eu lieu ces derniers mois.
Bien qu’insuffisante, cette circulaire représente une belle avancée. Cependant, la protection des
langues des différents territoires de l’Etat français ainsi que de l’enseignement immersif ne sera
possible qu’à travers la modification de l’article 2 de la Constitution française.
La Bressola continuera à travailler pour assurer pleinement la protection du modèle immersif ».

 

Communiqué sur la circulaire enseignement langues dites régionales