Jacques CRESTA s’est rendu au Sénat pour évoquer les mesures en faveur des centres bourgs et des villes moyennes pour la mise en valeur et la préservation de leurs centres historiques.
Le chef du gouvernement socialiste, Manuel VALLS, a confié une mission interministérielle à Yves DAUGE, ancien sénateur et maire de Chinon « afin de lui faire des propositions concrètes en vue de réformer la Loi Malraux et d’apporter des solutions pour préserver et réhabiliter les centres historiques ». Pour cela le 1er ministre a demandé au chargé de mission de s’appuyer sur l’expertise de Jacques CRESTA en (sa) qualité de président du groupe d’étude sur les quartiers anciens dégradés.
Ainsi une réunion a réuni, outre Yves DAUGE et Jacques CRESTA, Jean-Pierre LELEUX, sénateur (LR), ancien maire de la Ville de Grasse et président de la Commission nationale de secteurs sauvegardés, Didier HERBILLON (PS), maire de Sedan, Alain VOGEL-SINGER (LR), maire de Pézenas, Marylise ORTIZ, directrice de l’Association des Villes d’art et d’histoire, des experts en urbanisme et patrimoine, Jean-Miche GALLEY et Alain MARINOS, France POULAIN, architecte des bâtiment de France (ABF) ainsi que Laurent ROSELLO, attaché parlementaire du député socialiste de la 1ère circonscription des P-O et conseiller régional, Jacques CRESTA.
L’objet de cette réunion était de donner le cadre et la méthodologie à la mise en oeuvre de cette mission et d’élaborer des pistes de recherches. Des réunions et des rencontres sur le terrain devraient très prochainement avoir lieu.
Parallèlement à ce travail, Jacques CRESTA continue à auditionner dans le cadre de son Groupe d’étude divers professionnels afin de travailler sur une réforme de la Loi Malraux.