Communiqué de presse.

 

« Un budget pour la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale en hausse pour la troisième année consécutive

La sécurité est le premier droit des français.
Comme chaque année depuis 2017, j’ai défendu mardi dernier, devant l’Assemblée Nationale, le Projet de Loi de Finances pour 2020 concernant le budget de la sécurité intérieure, les budgets de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale

 

Ce Projet de Loi de Finances pour 2020 témoigne de l’engagement continu et cohérent du Gouvernement en faveur des forces de sécurité intérieure, dans un moment, nous ne le savons que trop bien, dans lequel elles font face à des difficultés importantes et font preuve d’un investissement de haute intensité depuis de nombreux mois. Les moyens alloués aux forces de police et de gendarmerie sont pour la deuxième année consécutive en hausse, atteignant les sommes des 11,07 et 10,97 milliards d’euros.

J’ai souhaité insisté sur plusieurs points devant la représentation nationale :
le recrutement sur cinq ans de 7 500 policiers et 2 500 gendarmes. Cette augmentation des effectifs sera fléchée en priorité vers le renforcement du lien police-population, par la consolidation de la police de sécurité du quotidien par exemple, ainsi que vers le renseignement, au regard de la persistance de la menace terroriste à un niveau élevé.
L’indemnisation des heures supplémentaires à hauteur de 26,5 millions d’euros.
Les moyens supplémentaires dédiés à la lutte contre les stupéfiants, avec la création de l’OFAST notamment.

J’ai pu rappeler la nécessité de poursuivre le plan de remplacement des véhicules des forces de l’ordre ainsi que le plan de rénovation des bâtiments de nos commissariats et de nos gendarmeries.

J’ai tenu également à saluer les économies qui seront engendrées par la mutualisation entre la gendarmerie et la police nationale d’une direction numérique et d’un service des achats unifiés. Outre les économies d’échelles engendrées cela permettra d’approfondir les synergies entre les services.

Au travers de nombreux entretiens que nous avons eus, en collaboration avec Nadia HAI, avec l’ensemble des syndicats et des représentants des forces de sécurité, je sais que beaucoup de retard a été pris, notamment en raison de trop nombreuses suppression de postes décidés par la majorité LR (Les Républicains) entre 2007 et 2012. Nous sommes en train de mettre les moyens pour redonner l’autorité et l’efficacité à nos policiers et à nos gendarmes.

Dans le cadre des débats parlementaires, avec ma collègue Nadia HAI, nous avons défendu, en étroite relation avec Christophe CASTANER, le ministre de l’Intérieur, ce budget afin de maintenir les moyens alloués aux forces de l’ordre et à la sécurité routière.

A la fin des débats, les budgets des forces de sécurité ont été adoptés à la majorité.

Je me félicite de la hausse du budget et de celle des effectifs pour la troisième année consécutive pour la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale ».

 

Romain GRAU, député des P-O, conseiller départemental.

 

Permanence parlementaire – 11 rue du Marché de Gros – 66000 Perpignan
Tél : 04.68.80.15.69 – Fax : 04.68.51.76.49 – contact@romain-grau.com – www.romain-grau.com –