Jacques CRESTA (PQ), député des P-O, conseiller régional, a rencontré son homologue Dominique Potier à l’Assemblée nationale. Ce député de la Meurthe et Moselle est intervenu à l’assemblée concernant les questions phytosanitaires, raison pour laquelle le député des Pyrénées-Orientales l’a rencontré suite à sa question au gouvernement sur la taxation des friches agricoles.

En effet Jacques CRESTA essaie de sensibiliser ses collègues parlementaires « sur l’utilité d’une telle mesure pour le monde agricole et pour la santé publique. Avec la multiplication des friches agricoles de nombreuses bactéries se développent provoquant pour l’homme des allergies et multipliant pour les végétaux les risques de propagation de maladie, comme la sharka« .
Ainsi cette taxation permettrait dans un premier temps de se doter de moyens financier pour identifier les terrains à risque, les traiter et d’autre part inciter les propriétaires fonciers à les remettre à l’exploitation en cette période où les exploitants agricoles ont les plus grandes difficultés pour trouver des terres cultivables, incitant certains à délocaliser leur production en dehors du département, voire à l’étranger.