Responsable de l’association du STRASS – Syndicat des travailleuses et travailleurs du sexe -,  et membre de l’association chrétienne David & Jonathan ainsi que membre de la LGBT+66, Jimmy Paradis félicite les députés « ayant voté contre les thérapies de conversion, et plus particulièrement le député de la IVe circonscription des P-O, Sébastien Cazenove, engagé pour les droits des plus fragiles depuis le début ».

Depuis des années, Jimmy Paradis, qui se définit comme un chrétien militant, se bat contre toute forme d’homophobie au sein de l’église, notamment à Perpignan, et se réjouit de ce vote à l’Assemblée Nationale contre les thérapies de conversion – qui consistaient à soigner des homosexuels pour qu’ils deviennent des hétérosexuels (!) -, un vote de nos députés qui selon lui constitue « une autre avancée majeure dans la société pour la reconnaissance des homosexuels ».