(Communiqué)

 

 

-« Besoin de volontarisme pour l’emploi dans les Pyrénées-Orientales

A l’occasion des Vendémiaires Insoumises et Citoyennes des Pyrénées-Orientales qui se sont déroulées samedi 10 octobre 2020 à Ille-sur-Têt, la question de l’emploi dans le département des Pyrénées-Orientales a été abordée dans le cadre de l’atelier consacré à l’attractivité du territoire.

Un double constat a été effectué. Les Pyrénées-Orientales possèdent un taux de chômage particulièrement élevé de l’ordre de 11,4%, bien supérieur à la moyenne nationale (7,1%) et à la moyenne régionale (8,4%). Ces chiffres traduisent cependant mal la réalité du sous-emploi dans le département. L’autre grande caractéristique de l’emploi dans les Pyrénées-Orientales réside également dans le fait qu’il soit peu qualifié, mal rémunéré et précaire.

Nous sommes conscients que la question de l’emploi dépend avant tout de politiques nationales et de conjonctures mondiales. Pour autant les collectivités territoriales locales possèdent des compétences qui leur permettant d’agir et de remédier comme autant de leviers à la situation. Mais aucunes d’entres elles ne prennent la bonne direction. La Ville de Perpignan, l’ancienne majorité municipalité comme la nouvelle d’extrême droite, est victime de son dogmatisme en matière économique avec sa croyance dans la vertu supposée du marché. La Région Occitanie préfère attribuer des subventions aux grandes entreprises en n’exigeant ni conditions ni contreparties. Le Département des Pyrénées-Orientales, dont les compétences sont pourtant essentiellement sociales, est prisonnière de l’acceptation des politiques d’austérité appliquées sous le quinquennat Hollande et des baisses drastiques des dotations budgétaires de l’Etat.

La question de l’emploi nécessite du volontarisme qui fait pour l’instant défaut. Le manque d’emploi, le chômage, et le mal-emploi, la précarité, alimentent les problèmes de la pauvreté et du pouvoir d’achat qui rongent notre département. Les Insoumis des Pyrénées-Orientales feront des propositions concrètes à l’occasion des prochaines élections départementales et régionales, dans le cadre des compétences attribuées à ces collectivités ».