Communiqué de presse du Parti de Gauche’66

« Le Parti de Gauche 66 et le Mouvement pour la 6° République 66 s’indignent du recours à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution, annoncé par Manuel Valls, pour faire passer la loi Travail El Khomri.

Il s’agit d’une véritable forfaiture démocratique : le 49-3 permet le contournement brutal des élus du peuple, ceci après que le gouvernement ait cherché à délégitimer les mobilisations de rue. Ce gouvernement n’a plus de légitimité politique pour faire passer ses lois de casse sociale.

Trente cinq ans jour pour jour après l’élection d’un premier président de gauche au sommet de l’Etat, c’est une dérive supplémentaire de la monarchie présidentielle de plus en plus autoritaire qu’est la 5° République. L’urgence est d’en finir avec ce vestige anachronique d’un ancien monde politique pour lui substituer une 6° République s’appuyant sur une véritable implication populaire. Il n’y a rien à faire non plus avec cette pseudo gauche, ni nationalement ni localement !

Le PG 66 et le M6R 66 appellent à la censure de ce gouvernement, et localement à celle des  parlementaires socialistes du département qui soutiennent le gouvernement Valls sans penser un seul instant à fronder ou à rompre les rangs ».

 

Communiqué de presse du Parti Communiste Français des P-O

« Quand le peuple est dans la rue, le 49-3 est une honte pour un Président élu par la gauche.

70% des français sont pour le retrait de la loi El Khomri et 71% trouveraient « choquant » un éventuel recours au 49-3 (sondage Odoxa). Et bien le gouvernement n’en a que faire et vient d’autoriser le Premier ministre à l’utiliser. C’est révoltant ! Comment un gouvernement élu en majeure partie par des voix de gauche peut-il à ce point mépriser et museler les aspirations populaires qui s’expriment depuis des semaines ? « Le 49-3 est un déni de démocratie » disait François Hollande en 2006, lorsque Villepin l’avait utilisé pour faire passer le CPE avant d’être obligé d’abroger la loi sous la pression des manifestations. Comme en 2006 nous appelons le peuple à manifester jeudi 12 mai, plus massivement encore que ces dernières semaines, pour le retrait de la loi El Khomri ».