Brice Lafontaine et Valérie Ripoll d’Unitat Catalana.

Unitat Catalana (UC) a présenté sa nouvelle responsable des Jeunes : Valérie Ripoll, conseillère municipale de la Ville de Saint-Estève – son père était déjà élu à Saint-Estève, dans l’équipe d’un ancien maire, Yves Rousselot (RPR) – et conseillère communautaire PMCA (Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération).

Valérie Ripoll faisait partie du Conseil national de CdC (Convergence de Catalogne de Jordi Vera) et elle dirigeait la section Jeunes (JNC) des Pyrénées-Orientales.

Lors de sa présentation, elle a expliqué « avoir quitté le CdC car il n’y avait pas de travail de fond sur les projets, peu d’échanges entre les membres et la parole des jeunes n’était pas prise en compte dans les débats (…) ». D’où, a-t-elle enfoncé, « mon départ de CdC ».

Après quelques mois de réflexion, et tout en entretenant d’excellents contacts avec les membres d’UC, dont le jeune et sémillant Brice Lafontaine, elle a rejoint l’équipe du parti historique du catalanisme dans le département des Pyrénées-Orientales.

Valérie Ripoll souligne : « Ce qui a motivé mon choix, c’est qu’il s’agit d’un parti dans lequel on valorise l’échange entre les individus de tous âges, quelle que soit l’opinion, les projets sont travaillés avec sérieux et la mise en valeur de l’identité catalane est au coeur des débats. Ce sont là des valeurs que je partage avec l’UC, car ce parti a fait ses preuves depuis longtemps maintenant en faisant aboutir de nombreux projets dans les différentes communes où UC est implanté, notamment à Perpignan ainsi qu’à l’agglo PMCA (…) ».

La restructuration de la section Jeunes est, explique Brice Lafontaine, « un moyen pour UC de créer une nouvelle dynamique et de responsabiliser les jeunes, motivés par la politique et la défense du patrimoine local. De cette manière, ils deviennent un soutien pour le reste du groupe en apportant un nouveau et précieux regard sur les projets développés par UC ; ils vont pouvoir lancer des thématiques avec une sensibilité qui leur est propre ! C’est aussi le moyen pour ses jeunes de moins de 30 ans de faire leurs premiers pas en politique, en participant à des élections. Etre élu, voire réélu, c’est aussi un moyen d’investir les jeunes dans la vie de leur commune (…) ».

Valérie Ripoll représentera les jeunes d’UC au congrès de l’Alliance Libre Européenne (ALE) au mois d’avril 2013 et ainsi portera des projets locaux aux représentants d’UC à l’Union européenne où, rappelle Brice Lafontaine, « nous comptons 7 eurodéputés qui défendent les intérêts de notre territoire ».