De source généralement bien informée, un haut responsable national de l’UMP pourrait descendre très prochainement sur le sol roussillonnais « afin de remettre un peu d’ordre au sein des instances départementales du mouvement », secouées par « l’affaire de l’exclusion de Bruno Delmas », les révélations autour du rôle de l’UMP dans l’échec de la candidature du maire d’Elne (Yves Barniol) lors des récentes élections départementales… ainsi que par la construction laborieuse de la liste pour les prochaines élections régionales (décembre 2015).

A ce jour, cette liste, qui sera conduite par Bernard Dupont (UMP), maire de Canet-en-Roussillon, 2ème vice-président de l’Agglo Perpignan Méditerranée, comprendrait en suivant : Fatima Dahine, Daniel Mach (ou Jean-Luc Pujol ou encore Fabrice Vilard), Nathalie Beaufils, Gilles Foxonet, Véronique Olier…

Ce premier casting ne semble pas faire l’unanimité. Il serait contesté notamment par le (seul) député UMP des Pyrénées-Orientales, le docteur Fernand Siré, ancien maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque… accusé de son côté d’être directement à l’origine de la défaite, toujours lors des élections départementales de mars dernier, de son successeur à la mairie de Saint-Laurent, Alain Got (UDI).

Bref, François Calvet et Daniel Mach, respectivement président et secrétaire départemental de l’UMP’66, ont du pain sur la planche !