En théorie… lorsque vous écrivez à un député ce dernier condescend à vous répondre. Ce n’est évidement pas lui qui prend sa plume ou son clavier, ce n’est pas non plus l’un de ses collaborateurs qui vous répond (bien que l’ élu dispose d’une enveloppe de quelques milliers d’euros pour les rémunérer en plus de ses quelques milliers d’euros de rémunération personnelle), mais en général la réponse est un copié-collé écrit par son groupe politique…

Sauf que, localement,  en Pays Catalan, la culture est différente, crise oblige ? Car on ne vous répond même pas ! « Hermelically sealed Policy ».

Une politique étanche qui consiste à ne pas répondre aux inquiétudes des citoyens. Ici, on ne pense qu’à une seule chose : convaincre pour 2020, multiplier les réunions et les stratégies en faisant plaisir aux gros et aux grands ; le petit peuple n’a qu’à bien se tenir et attendre tranquillement 2020, ou alors rejoindre LE mouvement pour avoir ne serait-ce qu’une once de réponse. C’est là toute l’impression que nous donne nos députés des P-O.
Plusieurs associations nationales et locales représentées par des citoyens perpignanais auront beau tenter d’obtenir un entretien ou des réponses à leurs inquiétudes il faut s’y faire : nous ne sommes plus en 2008 ou en 2016 lorsque  les député(e)s du Pays Catalan nous répondaient (ou au minimum s’excusaient de ne pouvoir le faire), mais nous sommes bien en 2018 et sous l’ère Macron.

Pourquoi répondre puisque répondre serait donner de l’intérêt aux électeurs ayant donné des forces au mouvement en 2017, ce n’est pas le but, ben voyons !… c’est du passé, ça c’était avant !
Le plus « troublant », c’est de savoir que quelques carriéristes locaux sont prêts à rejoindre le groupe politique ésotérique (La République En Marche/ LaREM) pour les prochaines élections municipales, des personnalités locales qui n’ont pas peur de crier et de se faire entendre aujourd’hui, mais comment feront-elles après ? Deviendront-elles  aussi ténébreuses que l’image que l’on nous renvoie du mouvement En Marche ?
Voilà qui nous démontre une fois de plus qu’en politique (en Pays Catalan et actuelle), le premier but n’est pas de rassurer ou de discuter avec le peuple, mais en premier sauver ses propres meubles, car répondre aux petits n’a pas de sens puisque les petits ne sont que des râleurs et que ces petits on arrivera bien à les amadouer l’an prochain, pour obtenir des voix en 2020… Triste et amer constat !
Mais le peuple a (enfin) compris :  hermétique, énigmatique ou ésotérique, c’est comme ça qu’il va devenir lors des prochaines échéances électorales… Appliquer la même stratégie : le silence, le mépris et l’arrogance, l’indifférence.

 

Jimmy PARADIS.