« Un TAG a été découvert dans la journée d’hier sur les murs de l’école infirmière de Perpignan portant l’inscription suivante « je suis Kouachie, j’encule charlie ». Très rapidement, les services municipaux ont réagis afin de faire disparaitre cet acte stupide. Mis au courant, le FN 66 n’a pas perdu de temps et en matière de récupération politique , il est même devenu un champion en la matière.

Récupération politique déja en marche avec toujours la même stratégie et la même réponse, les autres partis sont nuls et laxistes et le FN , ce parti « éclairé » avait déja tout anticipé voila 30 ans.

Un communiqué qui est loin d’être innocent, et qui tente de stigmatiser un quartier difficile de Perpignan: la cité Clodion ainsi que ses habitants.

Rappelons au FN , que les premières personnes à avoir dénoncées cet événement sont les habitants ainsi que les étudiants de l’école.

Rappelons à Mme Fessenbeck que dans notre pays , il y a une justice et que le parquet  de Perpignan mène l’enquête.

Rappelons à Mme Fessenbeck que le « tout sécuritaire » ne peut être en rien une solution durable à des quartiers qui sont frappés de plein fouet par le chômage de masse et l’abandon des politiques de droite avec qui elle dirige la municipalité.

Pour le FN, la stigmatisation et l’islamophobie est déja en marche et le moindre fait divers viendra nourrir ce processus. Soyons vigilent, restons Charlie

Rappelons également et pour conclure que Charlie Hebdo a toujours combattu les idées nauséabondes que le F-Haine porte et défend chaque jour ».

Mellal Farid, infirmier, ancien président de l’association des étudiants infirmiers de Perpignan, responsable départemental du PCF 66.