Lu dans le quotidien Le Monde daté du dimanche 18 – lundi 19 septembre 2011, en page 12…
« Le centre, combien de divisions ? A vrai dire, le Palais du Luxembourg abrite tellement de nichées qu’une chatte centriste n’y retrouverait pas ses petits. Officiellement, le groupe Union Centriste (UC) compte 29 membres. Tous, cependant, n’appartiennent pas à la même lignée (…). La radioscopie des centristes sortants offre déjà une multitude de combinaisons. Le prochain renouvellement, qui concerne 19 sénateurs de l’UC (Union Centriste), 5 du RDSE (Rassemblement démocratique et social européen) mais un seul radical de l’UMP (Jean-Paul Alduy, Pyrénées-Orientales), risque d’en amplifier les variantes. Seuls, les uns contre les autres, en alliance, avec le soutien de l’UMP ou contre elle, les candidats centristes adoptent toutes les positions du Kamasutra politique (…) ».