Commentaires d’un maire des P-O classé plutôt à gauche : « Aucun mot du PS des P-O sur les événements de Barcelone – à l’exception de la réaction du Conseil Départemental’66 – rien sur la suppression des emplois aidés, rien sur la disparition du 2ème candidat socialiste aux Sénatoriales… Le PS en grandes vacances… Au parti Les Républicains ce n’est guère mieux, d’après ce que je lis dans la presse locale ou sur les réseaux sociaux, ou plutôt d’après ce que je ne vois pas… Bref, tout le monde est en grandes vacances, la Maison Pays Catalan peut bien brûler !… On ne voit plus et on n’entend plus personne. Seuls les candidats aux Sénatoriales viennent « emmerder » les élus des petites communes avec des discours « types », fades, ennuyeux, sans ambition, sans remise en question, sans suite dans les idées, sans liberté d’esprit et de conquête… C’est à croire qu’ils se sont tous passés le même bloc-notes. Nous vivons une époque étonnante. Pour le moins ».