Retraites, mensonges et VI° République

 

Le 28 / 09 / 2014,

« Il avait dit qu’il n’avait pas été élu Président de la République pour réformer les retraites. Par la loi du 10novembre 2010, il a fait une réforme injuste repoussant l’âge de départ à la retraite et allongeant la durée de cotisation.

Il avait dit que lui Président de la République il reviendrait sur la réforme précédente et en abrogerait les dispositions les plus contestées. Pourtant, par la loi du 20 janvier 2014, il a aggravé les conditions de départ à la retraite pour la majorité des Français.

Le premier, c’était Nicolas Sarkozy. Le second c’est François Hollande. La question des retraites croise les urgences politiques du moment présent. D’une part, procéder à un autre partage des richesses, d’autre part changer les règles du jeu.

Avec une VI° République, de tels mensonges et reniements de la parole publique ne pourraient se faire sans révocation de dirigeants. Ceux-ci se croient à l’abri de toute sanction populaire dans cette monarchie présidentielle qu’est la V° République.

Le PG 66 apporte son soutien aux manifestations des retraités qui auront lieu mardi 30 septembre. L’enjeu est clair : la défense du pouvoir d’achat rogné par une succession de contre-réformes des retraites iniques faite pour le seul intérêt des oligarchies qui mettent en couple réglée une V° république agonisante ».