À LA SUITE DES ATTENTATS DE BRUXELLES, LES FORCES DE L’ORDRE DEPARTEMENTALES ACCENTUENT LEUR VIGILANCE !

À la suite des attentats survenus à Bruxelles le 22 mars 2016, la posture VIGIPIRATE a été réévaluée. Le niveau « alerte attentat » est maintenu sur la région Île-de- France et la vigilance renforcée continue de s’appliquer sur le reste du territoire national.
Au plan départemental, l’accent est mis sur le renforcement de la vigilance dans la zone publique de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes ainsi qu’au droit des gares SNCF et routière, notamment celles de Perpignan. Il en est de même s’agissant des installations du port de Port-Vendres.
Concernant les contrôles terrestres, dès la survenance des attentats, le dispositif s’est intensifié sur l’autoroute A 9, au niveau de la grande barrière de péage du Boulou, dans les deux sens de circulation.
Les autres points de passages frontaliers font également l’objet de contrôles aléatoires coordonnés. En zone frontalière, des contrôles sont notamment organisés, sous forme de patrouilles mixtes, avec les services de police espagnols.
L’objectif recherché est d’intensifier la présence des forces de l’ordre sur le terrain et de veiller à la visibilité des divers dispositifs afin de rassurer nos concitoyens.
En outre, la vigilance autour des bâtiments ouverts au public, des édifices de culte et des grands centres commerciaux s’accentue.
Il en est de même pour le maintien de la vigilance autour des grandes manifestations sportives, culturelles et cultuelles, notamment à l’occasion des fêtes chrétiennes de Pâques.
Ce jour, la Préfète des Pyrénées-Orientales a réuni l’ensemble de forces de l’ordre et s’est rendue sur les principales infrastructures de transports afin de superviser la mise en œuvre effective de l’ensemble de ces dispositifs.