Communiqué de presse · Perpignan, 10 juillet 2017
« Hier, dimanche 9 juillet à Fourques, en présence de nos dirigeants, dont le maire de la commune, Jean-Luc PUJOL, et notre coordinateur général, Jordi VERA, 200 de nos adhérents et sympathisants ont partagé une grillade festive. Cette deuxième Journée du maquis marque le début d’une nouvelle phase d’action en Pays Catalan, un an après le rassemblement de Montauriol, qui avait lancé la lutte contre l’Occitanie imposée par Toulouse. Cette grande réunion avait abouti à la grande manifestation de Perpignan, en septembre 2016. Aujourd’hui, en réponse à la position du Conseil d’Etat qui rejette le recours contre l’appellation «Occitanie», notre force politique engage un plan d’action d’envergure territoriale. Notre objectif est de mobiliser toutes les Catalanes et les Catalans pour transformer le département « Pyrénées-Orientales » en « Pays Catalan ». A cette effet, notre campagne débute par une pétition citoyenne à signer sur http://www.petitionpayscatalan.com, afin d’exiger aux élus du Conseil départemental et à sa présidente Hermeline Malherbe de défendre notre territoire en changeant son nom. 
Cette action populaire répond à l’effacement de notre identité et de nos institutions par la Région Occitanie, présidée par Carole DELGA. Protégeons notre territoire face au projet de disparition des départements ou de fusion, envisagé par le gouvernement, selon la loi NOTRe de 2015. Un département Pays Catalan garantira la survie institutionnelle de notre territoire : sa transformation en Collectivité Territoriale Unique (CTU) nous donnera les instruments politiques et financera sa relance économique et culturelle. Cette structure légale existe déjà au Pays Basque ».