Communiqué de presse.

 

« Le comité exécutif départemental du PCF’66 appelle les militantes et militants du PCF à participer au rassemblement organisé par les «Gilets jaunes» samedi 12 janvier à Perpignan.

Pour respecter l’esprit du mouvement, nous les invitons à le faire sans badge distinctif et leur laissons le choix de s’équiper ou non d’un gilet jaune. Le sens que donne le PCF’66 à cet appel est en premier lieu la protestation contre la criminalisation de l’action militante, sociale, syndicale ou politique que le gouvernement veut encore aggraver. Manifester pacifiquement ne sera jamais un délit en démocratie et dans notre république.

Tout comme la violence contre qui que se soi d’où qu’elle vienne, la répression aveugle et injuste n’a jamais résolu un problème, ni mis un terme aux colères. Notre appel est aussi un soutien aux revendications sociales des Gilets jaunes, les augmentations des salaires, retraites et pensions, une meilleure justice fiscale et une taxation des multinationales, des riches et des très riches, pour une meilleure répartition des richesses.

Rien ne saurait justifier, ni excuser, la violence contre les journalistes, en occurrence de l’Indépendant et de FR3, leurs véhicules, leurs locaux, leur matériel, pas plus contre les forces de l’ordre et les locaux abritant les institutions républicaines. De même, en aucun cas le PCF’66 ne peut partager la moindre revendication ou expression raciste, homophobe ou allant à l’encontre d’une plus forte et plus juste démocratie participative. Enfin, sans les mettre sur le même plan, nous condamnons également le zèle et les violences commises, sur ordre ou pas, par les forces de l’ordre, dés lors qu’elles sont inutiles et «gratuites». »