Adjoint au maire PS d’Argelès-sur-Mer, Charles Campigna, de par ailleurs membre du comité départemental des P-O de soutien à la candidature de Martine Aubry, dans le cadre de la « primaire » socialiste pour l’élection présidentielle de 2012, vient d’adresser le courrier suivant à Arnaud Montebourg

« Cher Camarade,
Je viens de prendre acte de ton choix de soutenir François Hollande.
Un choix que je trouve logique de la part de Manuel Valls et Ségolène Royal.
Quelle crédiblité veux tu avoir vis-à-vis des électeurs de gauche qui ont voté pour toi lors de cette primaire ? Aucune.
Tu représentais la gauche du PS, contre un système que tu embrasses quatre jours aprés le 1er tour. Trahison.
Une grande gueule qui n’a rien dans les pantalons. Dégonflé.
Martine Aubry a une qualité que tu n’as pas : du courage.
Si la majorité des électeurs dimanche choisissent François Hollande, lundi matin je serais derrière lui, mais jusqu’à dimanche soir je me battrai, pas en faveur de Martine Aubry, mais des convictions, d’un idéal qu’elle porte ».