Si dans les Pyrénées Orientales, l’ex-Premier ministre socialiste Manuel VALLS ne fait pas plus de 60% dès le 1er tour de l’élection primaire du parti socialiste (PS) et des radicaux de gauche (PRG), où ne viendront voter en très forte majorité que des électeurs plutôt de gauche : quel désaveu alors pour Ségolène NEUVILLE, secrétaire d’Etat du Gouvernement et 1ère secrétaire de la fédération catalane du PS’66, candidate aux élections législatives de 2017…
Il en sera de même pour toute la clique des élus socialistes des P-O qui se sont rangés unanimement derrière la candidature de l’ancien Chef du gouvernement Manuel VALLS : à commencer par Hermeline MALHERBE, sénatrice et présidente du conseil départemental des P-O, candidate à la candidature aux élections sénatoriales qui se dérouleront à l’automne 2017, puis en suivant également Jacques CRESTA, député de la 1ère circonscription des P-O et conseiller régional, candidat lui aussi aux élections législatives de 2017, Robert OLIVE, député et président de la communauté de communes Roussillon Conflent, Pierre AYLAGAS, député sortant (qui ne se représente pas) et président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille/ Illibéris, président du comité départemental de soutien à Manuel VALLS… sans oublier tous les autres candidats désignés par le PS départemental pour les élections législatives de 2017 : c’est-à-dire Marie-Pierre SADOURNY, trésorière du PS’66, conseillère départementale, Alexandre REYNAL, conseiller départemental, chef du groupe socialiste au Conseil départemental et maire d’Amélie-les-Bains… ainsi que quelques maires socialistes de communes importantes tels Antoine PARRA, à Argelés-sur-Mer ou encore Jean Roque, à Toulouges, par ailleurs conseiller départemental.
Commentaires entendus de la bouche d’un militant pro-Benoît HAMON : « ils ont sans vergogne tous ensemble utilisé à fond l’appareil du PS local, et même les arguments les plus douteux et compromettants comme dans la presse locale du 17 janvier « Voter utile c’est voter Valls »… Quel dédain pour le débat d’idées, la liberté d’expression citoyenne, la démarche démocratique… Les autres candidats de la primaire à Gauche apprécieront la belle unanimité des élus socialistes contre eux, surtout si c’est un autre que Manuel VALLS qui sort du chapeau dimanche prochain ! ».