Dans la foulée de l’inauguration de la permanence électorale du député UMP sortant, Daniel Mach, à Pollestres, le samedi 7 avril dernier, le Perpignanais Jean-Pierre Athiel a rencontré l’ex ministre de la Justice, et aujourd’hui députée européenne, Rachida Dati, avec son attaché parlementaire, à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes alors que celle-ci était sur le chemin du retour, en direction de la capitale…

Les retrouvailles entre une « girl » et un « boy » de chez Lagardère – tous les deux sont d’anciens cadres chez MATRA ; la première en Communication, le second à la Défense Espace – ont été très conviviales : « Qu’ai-je suggéré à ce moment-là à Mme Dati, qui brigue la mairie de Paris ?, interpelle Jean-Pierre Athiel. Si elle est élue maire de Paris en 2014, je lui ai suggéré d’inaugurer, enfin, la Place Catalogne. Place que les Cadres catalans de France ont obtenu mais qui n’a jamais été inaugurée du fait des « bisbilles » existantes entre les élus locaux de l’époque… Rachida Dati connait cette Place, située derrièrela tour Montparnasse. Elle m’a donné sa parole et une « abraçada » amicale d’anciens de Jean-Luc Lagardère ».

Que pourrait-on faire sur cette Place de Catalogne où circule de nombreux étrangers de passage ?, s’interroge Jean-Pierre Athiel. « De l’Economie ! Un marché catalan de Noël, un marché de l’Agneau catalan pascal, l’arrivée de la Cerise de Céret (remise de la cagette traditionnelle au Président de la République, sans oublier des matchs de l’Usap à Paris !… Bref, les idées ne manquent pas. On fait monter tous nos produits du terroir à Paris pour mieux les faire connaître, et on les écoule. C’est ça faire bouger l’économie locale. Faut-il rappeler que le bronze de la plaque Place Catalogne est patiné depuis 1990… Les présidents de l’EuroRégion seraient bien inspirés également de s’en préoccuper (…) ».