Communiqué de presse

« Les résultats du second tour de la Présidentielle plongent La France Insoumise dans un triple sentiment.

D’abord, sentiment de soulagement en raison de la défaite de la candidate de la haine et de la discrimination, Marine Le Pen.

Ensuite, circonspection devant l’élection d’Emmanuel Macron dont l’application du programme ne sera pas en capacité de faire face aux urgences et contribuera au contraire mécaniquement à favoriser la progression du Front National par la désespérance qu’il porte en lui. La forte abstention et le nombre élevé de votes blancs ou de bulletins nuls témoignent de l’impasse à venir.

Enfin, combativité, d’une part contre les politiques inféodées à la finance de régression sociale, de précarité et d’austérité destinées à démanteler le pacte républicain et social promises par le nouveau Président de la République, d’autre part pour la consolidation d’une alternative politique fondé sur la 6° République, un autre partage des richesses, la planification écologique, le progrès humain en tous domaines, la seule capable de faire reculer sur la durée significativement le Front National et redonner espoir aux citoyens.

Dès à présent, La France Insoumise s’engage avec énergie pour obtenir une majorité parlementaire aux prochaines élections législatives dans le prolongement de la dynamique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et de son programme, « L’avenir en commun ». Dans les Pyrénées-Orientales, elle portera les candidatures d’Alain MIH, Catherine DAVID, Philippe ASSENS et Dominique GUERIN ».