François Hollande a dévoilé, hier, son équipe pour la présidentielle de 2012.
Si l’Ouest de la France, et en particulier la région administrative Bretagne – avec entre autres l’incontournable Stéphane Le Foll, Bernard Cazeneuve, Guillaume Garot, Marylise Lebranchu, Jean-Yves Le Drian, Jean-Marc Ayrault et Laurianne Deniaud – est particulièrement bien représenté, en revanche force est de constater que la région Languedoc-Roussillon est la grande absente de ce casting.

Pas une personnalité locale, pas un élu n’a en effet été annoncé dans cette équipe présentée par Pierre Moscovici. Cela est d’autant plus étonnant que, lors de la « primaire » socialiste, le Languedoc-Roussillon et le département des Pyrénées-Orientales (avec plus de 66% des suffrages exprimés !), avaient apporté au candidat François Hollande ses meilleurs scores…

Mais ce casting enterre surtout, politiquement parlant, la carrière d’un certain Olivier Ferrand, fondateur de Terra Nova et ancien chef-de-cabinet (en tant que stagiaire de l’ENA) de l’ex-préfet des Pyrénées-Orientales, Bernard Bonnet, au début des années 90. En effet, souvent présenté (par lui-même) comme l’un des lieutenants de Dominique Strauss-Kahn (DSK), Olivier Ferrand, conseiller municipal à Thuir, se voyait déjà en haut de l’affiche, reconverti à la « sauce hollandaise »… On se souvient même pourtant qu’au lendemain de la victoire de François Hollande à la « primaire » socialiste, Olivier Ferrand l’avait accompagné dans son tout-premier déplacement à l’étranger, c’était à Madrid… En tout cas, quelques uns de ses proches ancrés en Côte Vermeille le pensaient-ils ou, plutôt, le lui souhaitaient-ils, de figurer dans l’écurie « hollandaise », tellement ils en étaient convaincus. Il n’en sera rien, visiblement.

Certainement aussi qu’ Olivier Ferrand – qu’on disait « ministrable » en 2011 lorsque DSK était encore le favori de la présidentielle à venir – paie-t-il là le fait de ne pas s’être prononcé en faveur d’un candidat lors de la « primaire » socialiste ? Au point d’avoir « oublié » d’aller voter au 1er tour…