Communiqué de presse.

 

« Comme Madame Hermeline MALHERBE, présidente du Conseil départemental, l’a dit ce jour dans les colonnes de l’Indépendant, l’arrêt MATZAK prononcé par le juge communautaire le 21 février 2018 pourrait remettre en cause de manière radicale et très dangereuse le statut des pompiers volontaires, portant ainsi atteinte à la structure même de la sécurité civile dans notre pays.

J’ai eu l’occasion de le dire et de l’écrire dans mon rapport parlementaire sur les contentieux auxquels doit faire face l’Etat français notamment en raison des incompatibilités avec le droit communautaire.

J’ai eu l’occasion d’échanger sur cette question et de partager avec le directeur du SDIS 66 lors d’une réunion de travail dans les locaux du service départemental d’incendie et de secours des Pyrénées-Orientales.

J’ai aussi eu l’occasion d’évoquer le sujet avec le Ministre de l’Intérieur à ce propos qui est très impliqué sur ce dossier.

Je soutiens pleinement l’initiative d’Hermeline Malherbe pour défendre le statut des pompiers volontaires. Il s’agit d’une question qui exige l’union de tous. Il en va du devenir et de l’avenir de notre sécurité civile, de la sécurité de tous.

Je saisi d’ores et déjà le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Christophe CASTANER sur ce sujet ».