(Communiqué)

 

« Le mouvement Patriotes Catalans a voté sa dissolution ce jeudi 25 mars. L’expérimentation ouverte le 15 septembre 2020, au lancement de notre courant d’idée, ne nous satisfait pas, malgré ses succès : 415 000 impressions sur Facebook, une vingtaine de communiqués largement répandus, des soutiens cachés de personnalités du monde politique, économique et culturel du Pays Catalan

 

Cette formidable manne de sympathies indique le grand potentiel électoral de notre courant d’idées, identitaire et territorial. Mais ce succès populaire et idéologique ne suffit pas à la transition sociale que nous visons, car la trentaine de profils sérieux et motivés que nous avons identifiés ne peut permettre une transformation en parti politique. Notre département est trop petit pour que l’on puisse y dévoiler ses idées publiquement.
Néanmoins, une forte opinion identitaire existe, comme l’a démontré le soutien à nos prises de position sur la disparition des boucheries occidentales à Perpignan et l’Anschluss opéré par l’Occitanie. Nous avons dénoncé l’insécurité identitaire qui nous menace et le besoin de repenser le devenir territorial. Nous avons dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.
Nous constatons la paresse et la fatuité des partis de territoire, alors que la communication n’a jamais été aussi facile. Ces officines sont des affluents de partis parisiens de toutes les couleurs, invariablement jacobins. Responsables de 40 ans d’échec catalaniste, elles auraient dû se retirer il y a longtemps.
Nous remercions tous ceux qui nous ont fait confiance, avec lesquels nous avons entretenu des échanges en privé. Nos idées et nos énergies se reporteront sur d’autres espaces d’expressions, sur une ligne identique ».

 

 

 

 

Le bureau des Patriotes Catalans.